2021

État des énergies renouvelables en Europe 2021

Vingt pour une vingtième édition, l’âge de la maturité du baromètre EurObserv’ER réalisé pour le compte de la Commission européenne et qui mesure, année après année, les progrès consentis par les États membres afin d’assurer le développement des énergies renouvelables. Vingt pour 2020 comme une année charnière, une échéance que le Conseil européen sous présidence française s’était fixée, en décembre 2008, dans le cadre d’un paquet législatif “énergie-climat”, voté à l’unanimité alors que certains voyaient dans ce mode de scrutin son échec assuré. Vingt enfin comme un simple pourcentage mais un objectif ambitieux à atteindre dans les trois dimensions de la transition énergétique : la part des renouvelables dans le mix énergétique, la croissance de l’efficacité énergétique et l’effort de réduction des gaz à effet de serre, le fameux 3 x 20.

Télécharger en Français

20th annual overview barometer

EurObserv’ER has been gathering information and data on renewable energy sources in the EU for more than twenty years to describe the state and development of the sectors in themed barometers. The first part of this opus is a summary per RES sector, communicating the main tendencies in each sector and the official Eurostat figures from Eurostat database available on the 25 January 2022 download.

The following chapters supply socioeconomic indicators on employment and turnover, investment costs, avoided fossil fuel use and resulting avoided expenses and GHG emissions thanks to the development of the RES sectors. They also provide for an insight on EU competitiveness and innovation capability regarding renewable energy technologies.

Download in English

Main findings of the 20th annual overview barometer

Solid Biofuels barometer 2021

+0.3% The growth of inland consumption from solid biofuels in the EU of 27 between 2019 and 2020
At 94.4 Mtoe, solid biofuels primary energy consumption in the EU of 27 improved marginally – by 0.3% – on its 2019 level in 2020, despite the forebodings about the COVID-19 pandemic and new temperature records. This feat can be credited to an increase in electricity recovery from solid biofuels of about 2 TWh, which rose to 82.6 TWh, contrasting with solid biofuels heat consumption which slipped (by 0.8%) to 76.4 Mtoe.

Download in English
Download in other languages :french

Baromètre Biomasse Solide 2021

+ 0,3 % L’évolution de la consommation d’énergie primaire de biomasse solide dans l’UE27 entre 2019 et 2020
Malgré un contexte 2020 marqué par la pandémie de Covid-19 et de nouveaux records de températures, la consommation d’énergie primaire biomasse solide de l’UE à 27 est parvenue à se maintenir à son niveau de 2019 (94,4 Mtep, soit 0,3 % par rapport à 2019). Ce bon résultat a été notamment permis par un accroissement de la valorisation électrique de la biomasse solide de l’ordre de 2 TWh, pour un total de 82,6 TWh. En revanche, la consommation de chaleur biomasse solide est en léger retrait (- 0,8 %) à 76,4 Mtep.

Télécharger

Heat pumps barometer 2021

+3.4% the increase of the heat pump market (all technologies) between 2019 and 2020 in the EU
The public authorities view heat pump technology as one of the keys to achieving carbon neutrality by 2050. Europe’ heat pump industry claims to be ready to rise to the challenge. The European Union-wide HP market data for 2020 confirms that this technology is consolidating its foothold in the heating segment. The reversible air‑to-air HP segment is driven by cooling requirements in the southern countries and by heating requirements in the cold climate countries, making its market trends distinct. Lacklustre performances by Italy’s and Spain’s reversible air-to-air HP segments held back its growth across Europe in 2020.

Download in English
Download in other languages : french

Baromètre pompes à chaleur 2021

+ 3,5 % La hausse du marché des PAC (toutes technologies) dans l’UE entre 2019 et 2020
Perçue par les pouvoirs publics comme l’une des technologies clés pour atteindre la neutralité carbone en 2050, la filière européenne des pompes à chaleur se dit prête à relever le défi. Les données de marché 2020 des PAC à l’échelle de l’Union européenne confirment la montée en puissance de cette technologie sur le segment du chauffage. L’évolution du marché du segment des PAC air-air réversibles est plus spécifique, selon les zones climatiques. Elle dépend davantage des besoins de rafraichissement dans les pays du Sud et des besoins de chauffage dans les pays à climat froid. À l’échelle de l’UE, ce segment de marché a augmenté plus légèrement en 2020 du fait de moins bonnes performances en Italie et en Espagne.

Télécharger


RES in Transport barometer 2021

– 1.5 % The decrease of biofuels consumption for transport in the EU27 between 2019 and 2020 (in energy content)
The EU27 Member States’ 2020 deadline for meeting their renewable energy targets for the transport sector passed in an exceptional context overshadowed by the COVID-19 pandemic which dramatically reduced mobility requirements. Nonetheless, the initial available estimates point to the fact that biofuel consumption in the EU of 27 contracted only slightly in 2020 (by 1.5% year-on-year) because its use was supported by the increase in incorporation rates required to achieve the year’s 10% target for renewable energy in transport. The drop in renewable electricity consumption by railway transport was partly offset by the sharp rise in the number of electric vehicles on the road.

Download in English
Download in other languages : french

Baromètre énergies renouvelables dans les transports 2021

– 1.5 % Diminution de la consommation de biocarburants dans l’UE à 27 entre 2019 et 2020 (en contenu énergétique)
L’échéance de 2020 pour les États membres concernant l’objectif énergierenouvelable dans les transports a été atteinte dans un contexte trèsparticulier, celui de la pandémie de Covid-19 qui a fortement réduit lesbesoins de mobilité. Les premières estimations disponibles ndiquentcependant que la consommation de biocarburants dans l’UE des 27a finalement peu diminué en 2020 (- 1,5 % par rapport à 2019) car leurutilisation a été soutenue par l’augmentation des taux d’incorporationnécessaire pour atteindre l’objectif de 10 % d’énergie renouvelabledans les transports en 2020. La baisse de la consommation d’électricitérenouvelable utilisée par le transport ferroviaire a, quant elle, été enpartie compensée par la forte augmentation du nombre de véhicules électriques en circulation sur les routes.

Télécharger

Solar thermal and concentrated solar power barometer 2021

– 15.3% The decrease of the solar thermal market in the European Union in 2020
On balance, the European solar thermal sector put in a poor performance in 2020, as it compared badly with 2018 and 2019, when the sector seemed to be getting back on its feet. EurObserv’ER reports that the installed surface in the countries of the European Union to 27 is down by 15.3% compared to 2019, just under 2 million m2. The Covid pandemic is not the only reason for the sector’s troubles but should bear part of the blame for the slowdown observed in several national markets during the first half year. Other solar thermal markets, such as Germany’s, finally returned to growth, driven by the country’s restated political insistence on decarbonising its heating and domestic hot water production needs.

Concentrated Solar Power (CSP) plants cover all the technologies devised to transform solar radiation energy into very high temperature heat for onward conversion into electricity. CSP development is being pursued in countries that offer suitably propitious sunlight conditions, such as China, Chile, India, South Africa, the Middle East, and the Maghreb. The only a sizeable production sector in Europe is that of Spain, and after champing at the bit for many years, the Spanish sector expects an initial tender for at least 200 MW to be launched in 2021.

Download in English
Download in other languages : french

Baromètres solaire thermique et solaire thermodynamique 2021

– 15,3 % Baisse du marché solaire thermique de l’Union européenne en 2020
Sur le plan comptable, l’année 2020 n’a pas été un bon millésime pour la filière solaire thermique européenne, moins bon qu’en 2018 et 2019, deux années où elle semblait reprendre ses marques. Selon EurObserv’ER, la surface installée dans les pays de l’Union européenne à 27 est en baisse de 15,3 % par rapport à 2019, soit un peu moins de 2 millions de m2. La crise sanitaire n’explique pas à elle seule les difficultés de la filière, mais elle est en partie responsable de la baisse d’activité observée sur certains marchés nationaux durant le premier semestre.

D’autres marchés du solaire thermique, comme l’Allemagne, ont enfin renoué avec la croissance en lien avec une volonté politique réaffirmée de décarboner les besoins de chauffage et de production d’eau chaude. Les centrales solaires thermodynamiques ou thermiques à concentration (CSP) regroupent l’ensemble des technologies qui visent à transformer l’énergie du rayonnement solaire en chaleur de très haute température pour la valoriser ensuite en électricité. Le développement actuel des centrales CSP se fait dans des zones où les conditions d’ensoleillement sont très propices telles que la Chine, le Chili, l’Afrique du Sud, le Moyen-Orient ou le Maghreb. En Europe, jusqu’à présent, seule l’Espagne dispose d’une filière de production d’envergure. Après de longues années d’attente, la filière espagnole s’attend enfin à la publication en 2021 d’un premier appel d’offres d’une puissance d’au moins 200 MW.

Télécharger